Contacts et équipe
LE MAP-EPI a déménagé !
Nos fondements
Nos structures
Notre Programme
Des nouvelles du CA !

1 articles.

Vous retrouvez ici un résumé des sujets abordés lors des réunions bimensuelles des (...)

Droits des paysans

6 articles.

Pour des droits sociaux et économiques ; des droits aux paysans.

Glyphosate

4 articles.

Accès à la terre

9 articles.

Plus qu’un droit, l’accès à la terre est un besoin, et encore plus pour les paysanNEs.

Qualité

4 articles.

La Petite Foire

7 articles.

Notre événement annuel par contraste avec la grande foire agricole de Libramont

Semences

1 articles.

Nos positions sur les semences et leur libre reproduction et circulation

Filière Lait

12 articles.

Groupe de travail autour de la crise laitière

La Saint Eloi

8 articles.

Le conseil de la St Eloi, c’est notre fête et nous en profitons pour faire ensemble le point sur (...)

S.P.G.

7 articles.

Systeme Participatif de Garantie, l’intérêt et la richesse des échanges ont permis de donner des (...)

VIA CAMPESINA

9 articles.

Quelques soient les frontières qui nous séparent... L’union fait la force.

SPAP

8 articles.

Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne. les signaux d’alarme sont au rouge quand à la (...)

jesuispaysan

17 articles.

L’action "je suis paysanNE" lancée en 2015 avec l’affaire du Herve, est devenue un cri de (...)

Filière pain

1 articles.

Car le pain est plus qu’un grand carré vendu dans les supermarchés

TTIP

1 articles.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement

Agroécologie

1 articles.

Groupe de réflexion autour de l’écologie et la société. Les alternatives que l’on peut, ensemble, (...)

17 avril

1 articles.

Journée Internationale des Luttes paysannes

FORMATION - Conservation des légumes et plantes aromatiques

Présentation du Centre de formation du Mouvement d’Action Paysanne.

(’cours A’) Formation certifiante et reconnue en agriculture paysanne.

(’cours B’) Formation certifiante et reconnue en agriculture paysanne.

Des formations sur une thématique spécifique de l’agriculture paysanne.

Une immersion dans la vie paysanne au quotidien Vivez une saison entière d’agriculture dans une (...)

Le parcours EPICREA

1 articles.

Un parcours complet d’accompagnement vers votre installation en agriculture (...)

Affichez-vous "Je suis PaysanNE"
Journée des luttes paysannes
Actions du MAP

5 articles.

Actions collectives

15 articles.

Le MAP et ses membres participent régulièrement à des actions réunissant plusieurs associations (...)

Accueil > Le MAP > Communiqués de presse > Le nouveau bail à ferme est voté … La terre reste un problème !

Le nouveau bail à ferme est voté … La terre reste un problème !

Le nouveau bail à ferme est voté … La terre reste un problème !

Communiqué de Presse du 17 mai

8 juillet 2019 par Johanne Scheepmans.
Partagez sur vos réseaux

Le nouveau bail à ferme tient peu compte de l’environnement et de la biodiversité, alors que les scientifiques tirent une ultime sonnette d’alarme à ces niveaux.

La réforme du bail à ferme a été votée ce 30 avril 2019, tout juste avant la fin de la législature.
Si de nombreux points d’adaptation sont salutaires, comme l’écriture des baux, le bail de carrière, celui de fin de carrière et d’autres adaptations… Force est de constater que les clauses environnementales ne figurent qu’à la marge dans cette nouvelle loi. Et pour cause… Les pressions de tout genre, notamment de la Fédération Wallonne de l’Agriculture, ont été faites pour que cette clause soit écartée et ce, en invoquant la liberté de culture.

Le MAP ne partage pas ce point de vue !

Nous pensons qu’il aurait fallu inscrire dans le marbre la possibilité de proscrire les produits phytosanitaires de synthèse, voire les OGM (si l’UE les autorise un jour) pour les bailleurs qui le souhaitent.

De nombreux chercheurs nous montrent l’impact et les limites des pratiques agricoles de type industriel, qui utilisent des produits néfastes pour l’environnement et la biodiversité.

Lors de la rencontre de Paris de ce début mai 2019, les scientifiques et les diplomates de plus de 132 pays qui se réunissaient pour faire l’évaluation mondiale des écosystèmes de ces dernières années, ont tous tirés la sonnette d’alarme. Au premier jour du sommet, Robert Watson, président de l’IPBES, dresse un constat alarmant : «  Les preuves sont incontestables : notre destruction de la biodiversité et des services écosystémiques a atteint des niveaux qui menacent notre bien-être au moins autant que les changements climatiques induits par l’Homme  ». Tous incriminent les pratiques de l’agriculture intensive et préconisent de revoir notre façon de produire avec moins d’intrants de la chimie et moins d’importations.

Dans la situation qui nous préoccupe, il aurait été bien opportun d’inscrire dans cette réforme du bail à ferme, la possibilité pour ceux qui le souhaitent d’intégrer des méthodes positives, avec comme objectif de maintenir des sols vivants et de tendre vers des pratiques de type agroécologique. La clause environnementale aurait été une ouverture de progrès pour le bien-être collectif et pour les générations futures.

De plus, cette réforme ne modifie pas l’utilisation des DPB (Droit au Paiement de Base), qui sont des primes de l’UE. Celles-ci sont attribuées à l’Ha, sans plafond et permettent aux grands propriétaires de toucher ces subsides et d’avoir toujours plus de moyens pour s’agrandir et acquérir les terres des voisins. Ainsi, 80% de ces primes ne bénéficient qu’à 20% des agriculteurs. Les petits paysans ne possédant pas assez d’hectares pour bénéficier de ces aides !

En conclusion, la réforme du bail à ferme aurait dû permettre aux bailleurs d’inclure, dans les baux à venir, une clause environnementale. Les enjeux du climat et de la préservation de la biodiversité sont des enjeux majeurs, qu’il faut prendre en compte. Cependant, le bail à ferme n’est qu’une partie des questions liées à la terre. La terre est un bien précieux, l’artificialisation de la terre doit être stoppée !

Elle doit être accessible à ceux qui la cultivent. Les DPB devraient être attribués à l’actif et non à l’hectare. Les politiques agricoles devraient donner une orientation vers une utilisation de la terre durable.

En tant que défenseurs de l’agriculture paysanne, nous affirmons que la terre est un bien commun et précieux. Dès lors, tout doit être fait pour éviter sa dégradation.

Le MAP - 17.05.2019
Contact Presse – Bail à Ferme : Henri Lecloux - leclouxhenri@gmail.com / 0491 17 03 28



Rejoignez nous sur :
La ferme accueillante chèvrerie du Moulin du Wez

+
La ferme accueillante l’Ortie-Culture

+
La ferme accueillante du Pré aux Chênes

Le métier de paysan boulanger

+
Calendrier des formations de Perfectionnement 2019

Toutes les formations de 2019

+
Diversification ovin/caprin viandeux

Études des débouchés, législation, abattage, transformation

+
FORMATION - Conservation des légumes et plantes aromatiques

ou comment se diversifier dans les légumes et plantes aromatiques

+
FORMATION - Techniques de transformation et conservation des fruits et petits fruits

confitures, sirops, ... ou comment se diversifier dans les fruits & petits fruits

+
FORMATION - Calcul coût de production – petit élevage

Comment calibrer au mieux votre projet d’élevage afin d’en retirer un revenu décent

+
La ferme-école Larock

Lancement du second module à la Ferme Larock sur l’horticulture comestible et la biodynamie

+
La ferme-école Arc en Ciel

Module les mains dans la terre : découverte de la diversité horticole comestible

+
Photo numérique

Où comment illustrer efficacement son projet sur son site et les réseaux sociaux

+
6 novembre 7 novembre 11 octobre 12 octobre
Approche de la comptabilité analytique appliquée à des fermes en agriculture paysanne (avec maraîchage et petit élevage) / envisager la diversification.

Où comment votre comptabilité peut vous aider à analyser la viabilité de votre projet ou ferme et à prendre les bonnes décisions pour l’avenir

+
'Communiqués de presse' sur la carte