Droits des paysans

6 articles.

Pour des droits sociaux et économiques ; des droits aux paysans.

Glyphosate

4 articles.

Accès à la terre

9 articles.

Plus qu’un droit, l’accès à la terre est un besoin, et encore plus pour les paysanNEs.

Qualité

4 articles.

La Petite Foire

7 articles.

Notre événement annuel par contraste avec la grande foire agricole de Libramont

Semences

1 articles.

Nos positions sur les semences et leur libre reproduction et circulation

Filière Lait

12 articles.

Groupe de travail autour de la crise laitière

La Saint Eloi

8 articles.

Le conseil de la St Eloi, c’est notre fête et nous en profitons pour faire ensemble le point sur (...)

S.P.G.

7 articles.

Systeme Participatif de Garantie, l’intérêt et la richesse des échanges ont permis de donner des (...)

VIA CAMPESINA

9 articles.

Quelques soient les frontières qui nous séparent... L’union fait la force.

SPAP

8 articles.

Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne. les signaux d’alarme sont au rouge quand à la (...)

jesuispaysan

17 articles.

L’action "je suis paysanNE" lancée en 2015 avec l’affaire du Herve, est devenue un cri de (...)

Filière pain

1 articles.

Car le pain est plus qu’un grand carré vendu dans les supermarchés

TTIP

1 articles.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement

Agroécologie

1 articles.

Groupe de réflexion autour de l’écologie et la société. Les alternatives que l’on peut, ensemble, (...)

17 avril

1 articles.

Journée Internationale des Luttes paysannes

Présentation du Centre de formation du Mouvement d’Action Paysanne.

(’cours A’) Formation certifiante et reconnue en agriculture paysanne.

(’cours B’) Formation certifiante et reconnue en agriculture paysanne.

Des formations sur une thématique spécifique de l’agriculture paysanne.

Une immersion dans la vie paysanne au quotidien Vivez une saison entière d’agriculture dans une (...)

Le parcours EPICREA

1 articles.

Un parcours complet d’accompagnement vers votre installation en agriculture (...)

Affichez-vous "Je suis PaysanNE"
Journée des luttes paysannes
Actions collectives

15 articles.

Le MAP et ses membres participent régulièrement à des actions réunissant plusieurs associations (...)

Actions du MAP

4 articles.

Accueil > REVUE DE PRESSE > Prolonger le nucléaire n’est pas une solution climatique

Prolonger le nucléaire n’est pas une solution climatique

Prolonger le nucléaire n’est pas une solution climatique

5 mars 2019 par Arnaud Collignon.
Partagez sur vos réseaux

Fermez les centrales nucléaires en 2025 risque à court terme d’augmenter les émissions des GES de notre pays car leur production devrait en partie être compensée par un recours à des centrales au gaz. Prolonger nos capacités nucléaires au nom de l’enjeu climatique pourrait donc être une mauvaise décision. C’est un risque réel, mais ce scénario dépendra avant tout de la manière dont la sortie du nucléaire sera réalisée. Le risque pourrait donc être limité. Retour sur les principales raisons pour lesquelles IEW continue de plaider pour une sortie du nucléaire en 2025.

Le nucléaire est polluant

Les défenseurs du secteur voudraient nous faire croire que le nucléaire est une énergie propre, arguant du fait qu’il émet peu de GES. Rien n’est plus faux.

D’abord, la neutralité carbone du nucléaire est sujette à beaucoup de débats si on intègre les émissions liées notamment à l’exploitation de l’uranium.

<https://www.iew.be/wp-content/uploa...>

Figure 1 : Estimation des émissions de GES par technologies illustrant l’incertitude sur les émissions selon les études existantes de la filière nucléaire. Sources : GIEC (AR5)

Mais surtout, réduire la crise environnementale à la seule crise climatique serait une erreur. La production de déchets nucléaires de haute intensité supplémentaires est un enjeu prioritaire d’un point de vue environnemental. Rappelons ici que dans l’attente d’une solution forcément imparfaite sur le long terme, les déchets nucléaires de nos centrales sont toujours stockés sur les sites de Tihange et de Doel. Prolonger des centrales augmentera ce stock de déchets potentiellement ingérables.

Sans verser dans le catastrophisme, il serait également irresponsable d’évacuer le risque d’accident nucléaire causé par le fonctionnement de centrales dont l’âge augmente forcément la fragilité. Le risque reste faible mais d’une part il est croissant et, d’autre part, il est disproportionné par rapport à ces conséquences potentielles. Rajoutons que le nucléaire est très vulnérable aux changements climatiques (sécheresses…).

Pour ces raisons, présenter le nucléaire comme une solution à la crise climatique, reviendrait selon IEW à « soigner la peste avec le choléra ».https://www.iew.be/dossier-les-non-... 1

Le nucléaire vieillissant est un facteur d’instabilité du réseau

Plus personne ne peut le nier, les centrales nucléaires vieillissantes sont devenues un facteur d’instabilité pour le réseau électrique belge, a fortiori pour les centrales qui sont prolongées au-delà de leur durée de vie. Pour des raisons diverses qui semblent clairement liées à leur ancienneté (problème de structure du béton, problèmes dans la cuve, …) nos réacteurs ont subi des nombreuses fermetures non planifiées depuis 2014. Selon les estimations du Soir, depuis leur 40° anniversaire et leur prolongation, les 3 réacteurs les plus anciens ont tourné 52,4 % du temps pour doel 1, 69,2 % pour Doel 2 et 58,5 % pour Tihange 1 ! Ces indisponibilités de grosses capacités, impromptues, ont des impacts sur notre sécurité d’approvisionnement mais aussi sur le prix de l’électricité pour les différents usagers. Au final ce coût sociétal est insuffisamment pris en compte, ce qui fausse donc le débat.

Le nucléaire bloque l’accès aux vraies solutions

La transition énergétique requière la mise en œuvre de solutions innovantes. Les renouvelables, bien sûr, mais aussi, la gestion de la demande, la diminution de la consommation, les centrales de cogénération (chaleur et électricité), le stockage mécanique (comme à Coo) ou autre (hydrogène), le développement de l’autoconsommation locale… Investir dans ces solutions est difficile dans le contexte d’incertitude qui est maintenu par certains acteurs, dont des politiques, sur l’agenda de sortie.

Au Nord du pays la NVa remet ouvertement en question la sortie du nucléaire. Mais l’ambiguïté du Gouvernement fédéral est également à pointer du doigt. La mise en place d’un « comité fédéral énergie » chargé de ré-évaluer la sortie du nucléaire en 2025 et uniquement constitué de la FEB notoirement opposé à la sortie du nucléaire envoie un message pour le moins ambivalent à ceux qui veulent investir dans la transition…

L’impact climatique de la sortie du nucléaire peut être limité

L’utilisation des centrales au gaz en « remplacement » de nos centrales nucléaires peut et doit être limitée. IEW BBL et Greenpeace ont récemment rappelé dans un communiqué de presse à quel point les solutions déjà mentionnées ( stockage, l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables ou encore de la gestion de la demande…) représentent des options bien plus intéressantes tant d’un point de vue climatique qu’économique. Les gouvernements fédéraux (actuels et futurs) auront la lourde tâche de mettre en place les modalités pratiques du mécanisme de soutien public aux nouvelles capacités électriques. Nous attendons qu’ils soient volontaristes pour limiter au maximum l’impact climatique d’une sortie du nucléaire.



Rejoignez nous sur :
La ferme accueillante chèvrerie du Moulin du Wez

+
La ferme accueillante l’Ortie-Culture

+
La ferme-école Larock

+
La ferme-école Arc-en-Ciel

Les Mains dans la terre - Module d’initiation et Module de perfectionnement

+
La ferme accueillante du Pré aux Chênes

Le métier de paysan boulanger

+
Le Memorandum de Graines de Paysans

Un memorandum pour demander aux décideurs politiques de soutenir l’agriculture urbaine professionnelle (en pleine terre) en région de Bruxelles-capitale

+
Festival des terres nourricières

2e journée le samedi 8 juin 2019 autour du charbon végétal

+
Les Potagers de Froidmont recrutent unE formatrice/teur - chef de culture

+
Compte-rendu de l’apéro dînatoire politique dans le cadre du Festival Nourrir Liège

Notre mandaterre Vincent Dauby, qui est également un de nos nouveaux administrateurs élu ce 31 mars lors de l’AG, était présent

+
25 mai 29 juin 14 septembre
FORMATION - Découverte de la diversité végétale comestible au printemps : pépinière, plantes cultivées et sauvages, fleurs et aromates

Trois journées au fil des saisons pour découvrir la diversité végétale comestible au sein d’une pépinière

+
Calendrier des formations de Perfectionnement 2019

Toutes les formations de 2019

+
21 juin 22 juin
FORMATION - Calcul coût de production – petit élevage

Comment calibrer au mieux votre projet d’élevage afin d’en retirer un revenu décent

+
12 juin 19 juin 4 septembre 5 septembre
FORMATION - Notion de base de la comptabilité simple et de la comptabilité double.

Parce que le choix entre une comptabilité simple et une comptabilité double aura un impact sur la gestion de votre projet, il est important de connaître les avantages et inconvénients de ces deux systèmes.

+
FORMATION - Stimulation de l’esprit d’entreprendre dans le domaine de l’agriculture paysanne

Le business plan est le document de référence avant de démarrer votre projet car il va va vous permettre, ainsi qu’ à votre entourage et aux éventuels futurs investisseurs (votre banque par exemple), d’avoir une idée juste du projet.

+
'REVUE DE PRESSE' sur la carte