Contacts et équipe
LE MAP-EPI a déménagé !
Nos fondements
Nos structures
Notre Programme
Des nouvelles du CA !

1 articles.

Vous retrouvez ici un résumé des sujets abordés lors des réunions bimensuelles des (...)

La Saint Eloi

9 articles.

Le conseil de la St Eloi, c’est notre fête et nous en profitons pour faire ensemble le point sur (...)

S.P.G.

8 articles.

Systeme Participatif de Garantie, l’intérêt et la richesse des échanges ont permis de donner des (...)

Droits des paysans

6 articles.

Pour des droits sociaux et économiques ; des droits aux paysans.

Glyphosate

4 articles.

Accès à la terre

9 articles.

Plus qu’un droit, l’accès à la terre est un besoin, et encore plus pour les paysanNEs.

Qualité

4 articles.

La Petite Foire

7 articles.

Notre événement annuel par contraste avec la grande foire agricole de Libramont

Semences

1 articles.

Nos positions sur les semences et leur libre reproduction et circulation

Filière Lait

12 articles.

Groupe de travail autour de la crise laitière

VIA CAMPESINA

9 articles.

Quelques soient les frontières qui nous séparent... L’union fait la force.

SPAP

8 articles.

Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne. les signaux d’alarme sont au rouge quand à la (...)

jesuispaysan

17 articles.

L’action "je suis paysanNE" lancée en 2015 avec l’affaire du Herve, est devenue un cri de (...)

Filière pain

1 articles.

Car le pain est plus qu’un grand carré vendu dans les supermarchés

TTIP

1 articles.

Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement

Agroécologie

1 articles.

Groupe de réflexion autour de l’écologie et la société. Les alternatives que l’on peut, ensemble, (...)

17 avril

1 articles.

Journée Internationale des Luttes paysannes

FORMATION - Conservation des légumes et plantes aromatiques

Présentation du Centre de formation du Mouvement d’Action Paysanne.

Des formations sur une thématique spécifique de l’agriculture paysanne.

Une immersion dans la vie paysanne au quotidien Vivez une saison entière d’agriculture dans une (...)

Le parcours EPICREA

1 articles.

Un parcours complet d’accompagnement vers votre installation en agriculture (...)

Affichez-vous "Je suis PaysanNE"
Journée des luttes paysannes
Actions collectives

17 articles.

Le MAP et ses membres participent régulièrement à des actions réunissant plusieurs associations (...)

Actions du MAP

5 articles.

Tourisme durable : c’est arrivé près de chez vous !

Tourisme durable : c’est arrivé près de chez vous !

26 mai 2020 par Marie Spaey.
Partagez sur vos réseaux

Alors qu’une multitude d’entreprises du secteur touristique ont dû fermer momentanément à cause de la crise du Coronavirus, que certaines sont financièrement très affectées et que les pouvoirs publics s’interrogent quant à la meilleure façon de soutenir et de relancer le secteur, certains responsables d’établissements se sont mis à l’ouvrage pour passer à travers cette crise de la façon la plus solidaire et la plus citoyenne qu’il soit. Plusieurs, aussi, profitent de ce temps de latence pendant lequel l’activité est à l’arrêt pour s’inscrire encore davantage dans une logique de durabilité.

Nous avons fait un petit sondage auprès des responsables d’établissements touristiques labellisés Clé Verte (ou « Green Key », en anglais) en Wallonie et à Bruxelles et avons recueillis de l’information sur des initiatives mises en place par plusieurs d’entre-elles.eux depuis le début du confinement. Ces résultats ne sont certainement pas exhaustifs par rapport à ce qui se fait actuellement au sein du réseau Clé Verte, mais ils donnent un aperçu d’actions positives et inspirantes réalisées en ce temps de crise.

A ceux qui hésitent encore à prendre un avion ou à partir à l’étranger cet été, dès que ce sera possible, nous espérons que ce retour d’enquête donnera envie de découvrir ces établissements qui font partie du grand mouvement de la Résilence et des alternatives plus durables dont il est de plus en plus question dans les médias !

Don de nourriture et mise à disposition d’espace pour des publics fragilisés

Certains lieux, comme le gîte la Grange d’Ychippe et le lieu d’évènements Tour & Taxis ont mis une partie de leur espace à disposition de publics n’ayant pas la possibilité de se confiner.

Pour faire « face à l’angoisse et le sentiment de se sentir inutile à cause de la fermeture imposée par le confinement », les responsables de la Grange d’Ychippe (Province de Namur) ont accueilli deux couples de réfugiés et un bébé pendant cette période, via la plateforme de soutien aux réfugiés et avec l’accord du bourgmestre de la commune où est situé le gîte. Même si la situation financière est compliquée pour les responsables du gîte, à cause d’une nette diminution de leurs revenus, un réseau de solidarité s’est mis en place pour aider ces familles notamment à se procurer des aliments, impliquant la plateforme, des bénévoles, des amis et la coopérative de produits locaux. L’initiative a inspiré 4 autres gîtes dans la même commune, ce qui a permis d’accueillir au total 45 personnes. Comme l’écrit la responsable de la Grange d’Ychippe : « Pour nous, le développement durable de notre hébergement ne peut se faire sans le soutien aux personnes dans le besoin : un moment plus juste, plus vert, plus solidaire. »

Les gestionnaires du site de Tour & Taxis (Bruxelles) ont accueilli fin mars un centre de triage et d’accueil de Médecins sans frontières, à destination des groupes de population particulièrement vulnérables par rapport au Coronavirus (des sans-abris et des réfugiés)https://bx1.be/bruxelles-ville/cinq... 1. L’organisation médicale gère le centre d’accueil en collaboration avec le Samusocial, dispositif d’urgence bruxellois pour personnes sans-abri, et la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés. Les personnes sans-abri et les migrants ou les MENAs qui vivent dans la rue y sont pris en charge en cas de symptômes de Covid-19.

L’hôtel Horizon-Ath-Lessines (Hainaut) a fait des dons alimentaires à des associations caritatives, afin de leur venir en aide tout en limitant le gaspillage alimentaire.

Augmenter sa gamme de produits locaux

La responsable de la chambre d’hôtes A Quiet Place (Province de Luxembourg) a découvert de nouveaux producteurs, dont une chèvrerie et compte bien mettre leurs fromages à l’honneur auprès de ses hôtes. Elle a également repéré plusieurs traiteurs auprès de qui ses hôtes pourront se fournir. En effet, comme elle l’explique « Je ne prépare pas de repas, mais je mets de la vaisselle, un frigo et un four à disposition, en encouragent mes hôtes à découvrir les traiteurs locaux ».

Pour accueillir, ses hôtes de manière plus durable, la Grange d’Isabelle & Vincent (Province de Liège) a réalisé durant le confinement la création d’un potager de 30 m2 dans le fond de son jardin. Pour sa propriétaire, ce projet est l’occasion de « mettre en valeur le fait de prendre soin de la terre, d’introduire des plantes mellifères et de favoriser la biodiversité ».

Patrimoine, biodiversité et agriculture urbaine

Les propriétaires du Gîte les Estinnes (Hainaut) ont installé deux carrés de potager à côté de leur poulailler et de leur petite serre à tomates. Ils y cultivent des laitues, tomates, haricots, courgettes et du persil, qui sont donnés aux hôtes en pleine saison, avec les œufs des poules. Avec des chutes de bois et quelques pommes de pins, ils ont également construit un hôtel à insectes. <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> hôtel à insectes au gîte Les Estinnes

Pendant la période actuelle de fermeture, l’attraction Aventure Parc Wavre (Brabant wallon) a mis en test des nouvelles plates-formes encore plus respectueuses pour ses arbres, planté 30 arbres, 250 plantes et semé une prairie fleurie…

Le toit plat de l’hôtel Thon Hotel Bristol Stephanie (Bruxelles), au premier étage, est protégé du vent et a une excellente exposition par rapport au soleil. Neufs bacs en bois y ont été installés pendant le confinement. Un mélange de plantes provenant en droite ligne du jardin du Directeur général de l’hôtel y seront plantées fin mai (après les « Saints de glace »). Ces plantations permettront une production potagère dont bénéficieront principalement les clients de l’hôtel (le Chef de cuisine les utilisera dans ses recettes). Les responsables de l’hôtel envisagent d’autres projets pour utiliser ce large espace extérieur dans les prochaines années, comme par exemple le fait d’y installer un hôtel à insectes et des panneaux solaires.

Les propriétaires de la Grange d’Ychippe ont récupéré ce printemps et pour la pour la première fois un essaim d’abeille en pleine nature. L’essaim a été installé chez une amie pour ne pas le garder au gîte et importuner les hôtes mais ceux-ci pourront néanmoins bénéficier du miel récolté. Une très bonne nouvelle pour la propriétaire : « ce printemps, plus favorable aux abeilles permettra de rebondir après la perte de nos ruches les hivers passés ! ». <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> récupération d’un essaim, à la Grange d’Ychippe.

Les responsables de l’hôtel Martin’s Brussels EU (Bruxelles) ont fait installer 4 ruches sur le toit de l’hôtel pendant le confinement.

Les propriétaires du gîte La Petite Pomme (Hainaut) ont profité de la période de confinement pour mettre au point des promenades à pied, sur base de leur très bonne connaissance des lieux, et proposent à leurs hôtes de les guider. « Il s’agit de balades qui passent par des lieux ou bâtiments, historiques ou des lieux-dits dans le village. Nous racontons à cette occasion les anciens usages et nous transmettons à ceux qui le souhaitent notre connaissance des plantes locales ». Détenteurs du label Bienvenue Vélo, ils proposent également des circuits à vélo (le gîte étant situé à proximité d’un point nœud).

Investissement dans des énergies renouvelables

Pendant la période de fermeture, l’attraction Aventure Parc Wavre a placé 49 panneaux solaires pour accueillir prochainement ses visiteurs de façon encore plus écologique, en autoproduisant son électricité. <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> Nouveaux panneaux solaires à l’Aventure Park Wavre.

Les responsables de l’hôtel Thon Hotel Bristol Stephanie ont fait approuver des gros investissements par la maison mère de ce groupe d’hôtels norvégiens, afin de réaliser encore cette année une rénovation complète du système de la chaufferie qui va considérablement réduire la consommation d’énergie. Un autre investissement va également être réalisé en matière de cogénération, afin de récupérer la chaleur produite par les différentes machines et la transformer en énergie qui sera ré-injectée directement dans le système de la chaufferie.

Avec l’aide de l’un de leurs clients qui a calculé leurs besoins en énergie et conçu le dispositif, les propriétaires du Chalet Les Mélèzes (Province de Namur) se sont engagé dans un projet d’installation – sur un des emplacements de leur camping – d’un poteau surmonté de 2 panneaux photovoltaïques, qui permettra d’alimenter en électricité la toilette sèche, un frigobox, un portable et une lumière de nuit. Un pas en avant vers l’autonomie énergétique, selon la propriétaire : « La période de confinement nous a donné non seulement l’occasion de remettre tout dans un état impeccable, mais aussi de faire des pas en avant dans notre rêve de devenir à 100% indépendant de ressources extérieures. ». Et bel exemple d’échange non monétarisé car, pour reprendre ses propos : « …bien entendu, on va remercier le jeune homme qui a conçu et préparé <le poteau> avec un weekend gratuit sur notre domaine ! »

Légende photo : nouveaux panneaux solaires au camping du Chalet Les Mélèzes.

Une recherche de dispositifs ou de méthodes plus écologiques en matière d’hygiène

En prévision de leur réouverture, les établissements labellisés Clé Verte s’interrogent sur la façon la plus écologique de satisfaire aux nouvelles normes sanitaires. En l’attente de consignes attendues de la Région, plusieurs tentent de trouver des solutions moins impactantes sur le plan environnemental.

La responsable de la chambre d’hôtes A Quiet Place a réalisé des lingettes désinfectantes « maison », à partir de chutes de l’atelier « masques » de la commune et imprégnées d’Eau de Cologne. Une production sans déchets, se réjouit la propriétaire : « … les lingettes sont récupérées dans une boîte, et lavées à 60° avant une nouvelle utilisation ! »

Les propriétaires du gîte La Petite Pomme cherchent à éviter d’utiliser de trop grandes quantités de produits désinfectants et ont notamment décidé d’espacer les locations par un jour complet de fermeture afin d’aérer les lieux toutes portes et fenêtres ouvertes durant 24 heures.

Au B&B La Maison d’Honorine (Province de Luxembourg) où la propriétaire propose des massages sur base de la médecine ayurvédique, ce sont des produits écologiques qui sont proposés et utilisé pour désinfecter les mains.

Appel à des artistes ou artisans locaux pour la décoration ou le mobilier

La propriétaire de la chambre d’hôtes A Quiet Place vient de commander à une jeune artisane locale un tableau réalisé sur du bois de palette représentant une planisphère. Pour elle, « C’est aussi le moment où jamais d’encourager les artistes et les artisans ! » <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> Tableau réalisé sur du bois de palette au B&B A Quiet Place.

Chez A Quiet Place , on envisage de confier la réalisation d’une borne à gel hydroalcoolique à un artisan de la région, à Léglise, qui a déjà réalisé plusieurs éléments pour sa décoration intérieure.

Autres

La propriétaire de la Grange d’Isabelle & Vincent a réalisé des travaux durant le confirment pour étendre sa capacité à récupérer de l’eau de pluie (par l’ajout d’une citerne d’eau de pluie de 3000 litres), sa citerne de 2000 litres s’étant révélée insuffisante l’année passée.

Elle a également lancé un espace de coworking dans la Grange afin de répondre à un changement sociétal car, selon elle : « les maisons ne sont pas conçues pour abriter plusieurs personnes en télétravail ; et les entreprises ont récemment été aménagées en open space et n’ont pas la capacité de répondre aux changements récents liés aux nouvelles consignes sanitaires ». <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> La Grange d’Isabelle & Vincent en 2020.

Selon les responsables du site de Tour & Taxis , « Au vu de la situation actuelle touchant le monde entier et impliquant une nouvelle réalité, le site adapte la manière dont se dérouleront les événements ». De nouvelles mesures d’hygiène, de sécurité et logistiques y sont d’application afin de garantir la santé et la sécurité de tous et pour que se déroulent des événements de qualité dans ces nouvelles conditions. En outre, via des vidéos conférences, des conférences hybrides, du live streaming, des plateformes en ligne… les responsables du site met en place une panoplie de nouvelles technologies pour des conférences virtuelles (entièrement ou partiellement) de petite, moyenne ou plus grande taille. <https://www.iew.be/wp-content/uploa...> Tour & Taxis en 2020.

Nous espérons que cette dynamique vertueuse de solidarité et de durabilité pourra se poursuivre au-delà de la crise. Et nous nous efforcerons, dans la mesure de nos moyens, d’y contribuer via, notamment, nos actions en matière de tourisme durable !



Rejoignez nous sur :
La ferme accueillante chèvrerie du Moulin du Wez

+
La ferme accueillante l’Ortie-Culture

+
La ferme-école de Bierleux-Haut

Formation à l’autonomie alimentaire et médicinale au sein d’une petite ferme de polyculture-élevage

+
La ferme accueillante du Pré aux Chênes

Le métier de paysan boulanger

+
FORMATIONS EPI 2020

Le MAP-EPI proposera cette année encore une série de formations pour les (futur.e.s) paysan.ne.s

+
La Ferme-école Arc en Ciel

Mettre ses mains dans la terre pour découvrir des savoirs et savoir-faire paysans à la Ferme Arc en Ciel, ferme école du MAP-EPI depuis 2012.

+
La Ferme-école Larock

Formation d’initiation en biodynamie à la ferme-école Larock

+
REPRISE DES FORMATIONS DU MAP-EPI

Les fermes-écoles rouvrent leurs portes !

+
Un été et 100 Petites Foires en Wallonie et Bruxelles !

A vos agendas ! Cet été : COVID 19 et Agriculture Paysanne ?

+
'REVUE DE PRESSE' sur la carte